03/09/2009

Solidaire - Semaine du 3 septembre 2009.

e6f27f76dbAu sommaire du Solidaire n°33 (2009):

 

Taxe énergie: quand l'écologie est détournée par un libéral

 

Budget fédéral à la recherche d’argent: À quelle porte frapper ? - (Article paru sur ce blog)


Politique environnementale: jetable ou non ?


Carmeuse: "Nous ne paierons pas deux fois la crise"


B-Cargo, trafic marchandises de la SNCB: Une gestion incompétente pour favoriser le privé ?


Les prisons sont surpeuplées


Prisons: trop de problèmes à aborder


Plus d'infos .....

12:35 Écrit par PTB Mons/Borinage dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualites, solidaire, ptb |  Facebook |

15/07/2009

Electrabel dispensée d'impôts ???

Energie :: Electrabel ne paie pas un centime d’impôt

Il faut le voir pour le croire. Mais les comptes annuels d’Electrabel ne mentent pas. Cette année, la plus grosse entreprise belge d’énergie du pays a payé zéro euro zéro centime d’impôt !

Tom De Meester

Electrabel s'appuie sur les rouages du système pour échapper à son devoir de redistribution, s'adonnant à un véritable trafic (Photo Solidaire, Martine Raeymaekers

Officiellement, en Belgique, les entreprises paient 33,99 % d’impôts sur leurs bénéfices. En théorie, du moins. En pratique, les échappatoires fiscales sont si nombreuses que certaines entreprises ne paient rien… et reçoivent même encore de l’argent du fisc en retour.
Exagéré ? Même pas. Pour l’exercice 2008, Electrabel a payé zéro euro d’impôt sur ses bénéfices. C’est ce que révèle un dossier du journal La Libre Belgique. En outre, l’entreprise récupère encore 94 millions d’euros des impôts. Au lieu de payer des impôts, Electrabel reçoit donc de l’argent. Une évasion fiscale illégale ? Mais non ! Electrabel fait tout simplement un usage très subtil des portes de sortie légales qui s’offrent aux multinationales.

(Lire la suite de cet article)

15/06/2009

Perturbations ferroviaires à Mons.

Gare de Mons. Après les TEC Hainaut, ce sont les conducteurs de trains du dépôt de Mons qui se sont croisé les bras ce lundi 15 juin. Le mouvement de protestation a débuté le dimanche soir à 22h00. Initialement, il concernait uniquement le personnel de B-Cargo (filiale SNCB de transport de marchandises), mais les conducteurs de trains voyageurs ont soutenu leurs collègues par solidarité.


Des bus-navettes ont été mis à disposition des voyageurs lésés, entre St-Ghislain, Mons et Jurbise; ce qui réduit les dommages collatéraux subis par les navetteurs. Ces inconvénients, certes déplorables, sont à mettre au crédit de la direction, choisissant sciemment ou non, la période des examens scolaires pour mettre en chantier ses mesures antisociales. Une réunion de concertation entre les représentants de la société et des organisations syndicales devait avoir lieu durant la journée afin de dégager des solutions acceptables pour le personnel concerné.


L'origine du conflit? La restructuration au sein de B-Cargo, impliquant la suppression de plusieurs centaines de travailleurs, dont 14 conducteurs à Mons. Leur reconversion entraînera des changements majeurs dans les séries, et en tous les cas une régression sociale pour les cheminots concernés.


La gestion désastreuse (voulue ou non ?) de B-Cargo amènera inéluctablement le privé à s'immiscer et à concurrencer l'opérateur historique qui sera dès lors mis en difficulté économique et par voie de conséquences sera finalement obligé de céder la place aux firmes privées. En bref, il s'agit ici d'un épisode de la privatisation du transport de fret ferroviaire belge! ...La privatisation du transport de voyageurs suivra immanquablement dans quelques années, avec toutes les conséquences fâcheuses pour le personnel, pour le service public, et pour les passagers qui deviendront alors de simples clients consommateurs d'un produit dès lors devenu uniquement commercial et spéculatif.


La privatisation n'est pas la panacée universelle à tous les maux des services publics. Le PTB en est intimement convaincu. Le Parti du Travail de Belgique s'oppose donc à toute forme de privatisation et soutient les cheminots dans leur combat. Ce point est au programme de notre parti.

Lire le dernier article de l'hebdomadaire « Solidaire » concernant la situation générale de B-Cargo (28 mai 2009).

Lire les articles concernant la situation générale à la SNCB sur le blog de Jean-Claude Challe (PTB).

 

18:45 Écrit par PTB Mons/Borinage dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sncb, greve, social, public, trains, prive, navetteurs, conducteurs, ptb, cheminots |  Facebook |